Comment est calculé le prix d’une carte grise ?

L’acquisition d’une voiture neuve ou d’occasion nécessite l’établissement d’une nouvelle carte grise. Son tarif est calculé en fonction de différents critères. Ils se rapportent notamment au type de véhicule ainsi qu’à la région où l’immatriculation sera effectuée. En plus du prix de la carte grise, il faut également tenir compte des taxes, qui sont calculées en fonction de l’âge de la voiture et du taux d’émission de CO2. 

Puissance fiscale

Le premier critère pour calculer le prix de ma carte grise est la puissance. Le calcul est basé sur la puissance en chevaux fiscaux. Pour cela, il faut se référer au prix fixé par la région où l’on se trouve. Il suffit donc de multiplier le nombre de chevaux du véhicule par le prix du cheval fiscal.

Pour obtenir ces informations, il convient de consulter la facture d’achat ou le bon de commande. En ce qui concerne les motos, le prix des chevaux fiscaux correspond à la moitié de celui des voitures. Bien évidemment, cette prestation est disponible en ligne actuellement. On peut donc faire une demande de devis de carte grise sur des sites spécialisés.

Taxe CO2

Si l’on décide d’acheter un véhicule d’occasion, faire une carte grise implique également le paiement de la taxe CO2. Elle concerne notamment les voitures les plus polluantes mises en circulation depuis l’instauration de cette taxe.

Elle s’applique en fonction de l’âge et des émissions polluantes. Pour les véhicules qui émettent moins de 200 g/km de CO2, ils en sont exonérés. Aussi, cette taxe n’est pas destinée aux véhicules neufs. Ces derniers ne sont pas forcément soumis au malus écologique lors de l’achat.

Malus écologique ou écotaxe

À compter du 1er janvier 2008, tous les véhicules neufs et ceux qui sont immatriculés pour la première fois doivent payer l’écotaxe. Elle est calculée en fonction d’un barème actualisé annuellement par le gouvernement et des émissions de CO2. L’écotaxe incite les automobilistes à préférer les voitures plus propres.

Les véhicules qui émettent moins de 120 g/km de CO2 n’ont pas à payer cette taxe. Pour les autres, le montant de cette dernière est à s’acquitter en une seule fois lors de la première immatriculation. Pour connaître le montant à payer, il suffit de se renseigner sur l’émission de CO2 de la voiture qu’on a achetée.

Il est à noter que les véhicules dédiés au transport de personnes handicapées et les véhicules utilitaires en sont exemptés.