Sécurité et balisage de véhicules

La signalisation ou balisage regroupe l’ensemble de signalétiques routières destinées à garantir la sécurité des usagers. Le plus souvent utilisés lors des chantiers ou d’intervention ou sur les véhicules, ces balisages devront signaler la présence d’auto aux autres usagers et devront être vus de jour comme de nuit. Pour garantir votre sécurité, il est également primordial de comprendre ces signalétiques puisqu’elles font l’objet d’une règlementation.

Qui sont concernés par le balisage ?

Pour toutes interventions sur la voie publique, un balisage chantier devra être posé, le plus en amont possible, pour prévenir les usagers des travaux ou services présents sur la route empruntée. Ce type de signalisation routière devra répondre à une règlementation stricte pour éviter tout danger aussi bien pour les usagers que les travailleurs sur le chantier.

Il n’y a pas que les voitures d’intervention qui sont concernées par la signalisation, mais aussi les véhicules légers pouvant être amenés à s’arrêter dans la bande d’arrêt d’urgence ou pénétrer dans une zone de travaux. Dans ce cas, ces derniers devront être peints en orange ou une autre couleur claire. Pour en savoir davantage sur les signalisations temporaires et le miroir routier, n’hésitez pas à consulter un site spécialisé.

La signalisation lumineuse pour les véhicules

Outre les signalisations temporaires, il existe également des signalisations à apposer sur les côtés des véhicules qui devront être respectées à l’exemple du feu spécial (gyrophare, clignotant…) ou du panneau lumineux AK5 (500 à 700 mm pour les voitures légères et 700 à 1.000 mm pour les autres). Ces feux doivent être orange pour être facilement discernables en cas d’urgence, de sortie ou d’entrée en chantier, d’utilisation de la bande arrêt d’urgence.

En ce qui concerne les voitures de travaux, ils devront comporter des panneaux à messages variables réalisés en matière phosphorescente pour une signalisation optimale. Ces derniers pourront indiquer des messages comme un panneau de danger ou de prescription, une rampe à défilement, une flèche horizontale clignotante…

Des bandes de signalisation adhésives obligatoires

Pour un miroir de surveillance, il faut également équiper les véhicules de bandes adhésives rétro-réfléchissantes et visibles au moins à 80 mètres (Classe A en milieu urbain) ou 250 mètres (Classe B sur le réseau routier). Les bandes sont à poser :

–          Sur les côtés : bande horizontale rouge et blanche

–          Sur l’avant : 2 bandes rouges horizontales rouges et blanches

–          À l’arrière : 2 bandes verticales rouges et blanches + 2 bandes horizontales rouges et blanches